Avenir de la vanille et éducation de la population Malgache

L’accès et la qualité du système éducatif est un problème majeur à Madagascar. Le gouvernement Malgache en a pourtant fait sa priorité il y a quelques années et décidé d’y investir des fonds.

Les derniers chiffres disponibles de l’INSEE, montre un taux d’alphabétisation des jeunes Malgaches de 65% en 2012 contre une moyenne mondiale à plus de 90%.

Le manque d’éducation est lié à plusieurs facteurs :

  • Frais de scolarité à la charge des familles dans un pays où plus de 90% de la population vit sous le seuil de pauvreté
  • Les écarts de niveau scolaire sont importants entre les villes et les campagnes, du fait notamment de la non proximité des écoles pour de nombreux enfants (jusque 1h de marche à pied dans des conditions climatiques parfois non favorables et dangereuses)
  • Manque de ressources humaines et de personnel qualifié
  • Manque d’infrastructures et de matériel pédagogique

L’éducation est connue comme un moyen de lutte contre la pauvreté, c’est dans ce sens qu’Authentic Products et Firmenich, un des leaders de l’industrie aromatique, souhaitent aider les populations locales. Le savoir-faire ancestral de la préparation de la vanille est depuis quelques années en déperdition, la plupart des paysans souhaitant avant tout maximiser leur profit (Cf notre article de blog : la vanille de Madagascar, 1er producteur mondial : http://goo.gl/WVZwQ0 )

Le projet d’Authentic Products et Firmenich

C’est dans la région vanillière de la SAVA, dans le village d’Antsahamatsavana, que le projet d’amélioration d’accès à l’éducation est en cours de développement. Les paysans y vivent particulièrement de culture et de la préparation de la vanille.

Améliorer les infrastructures scolaires et désengorger les classes

Les classes actuelles sont surchargées, ce qui ne permet pas aux élèves d’obtenir une attention particulière à leur cas et ne facilite pas leur concentration. On dénombre une centaine d’élèves par classe, contre une norme officielle à 50.

Authentic Products et Firmenich ont donc décidé de participer à la création d’une école de 10 classes de primaire, dotées de mobilier et de matériel scolaire ainsi qu’à la rémunération sur du long terme des enseignants. Il semble important d’aborder ce projet dans sa globalité. « Construire une école, c’est merveilleux… mais elle ne doit pas être une simple coquille, vide de matériel pédagogique et de formation ».

En parallèle, des discussions doivent être menées avec les autorités compétentes, pour créer deux classes de maternelle et ainsi réduire le nombre de trop jeunes enfants en classe de CP1.

DSC_0317

Enrôler des enseignants supplémentaires

La DREN (Direction Régionale de l’éducation nationale), promet de soutenir le projet en mettant à disposition le nombre d’enseignants nécessaire au bon fonctionnement de l’école (une dizaine serait nécessaire).

Les enseignants à Madagascar sont partiellement rémunérés par le gouvernement et par les familles, qui ne payent pas de manière ponctuelle. Les retards de paiement n’incitent pas les enseignants à réduire leur absentéisme et retard en classe. C’est pourquoi avec le projet d’Authentic et Firmenich, les enseignants toucheront un salaire supérieur à la moyenne (40€/mois), à une date fixe.

Sensibiliser et donner accès à de meilleures conditions d’hygiène

La création de salles de classe additionnelles sera complétée par la construction de latrines et d’un puits.

A ce jour, les habitants d’Antsahamatsavana et des villages de brousse environnants ne disposent que de très peu de latrines et n’ont pas pour habitude de les utiliser. Construire des latrines dans l’école permettra donc de sensibiliser les enfants, adultes de demain, ainsi que l’ensemble de la population à l’hygiène.

L’accès à l’eau doit être pratique afin de participer notamment aux nettoyages des latrines. C’est également un point majeur pour donner un accès facile à l’eau dans les logements des enseignants, et pour être capable de les garder plus longtemps dans les écoles.

Construire un puits est chose aisée et déjà expérimentée puisqu’ Authentic Products et ses clients ont déjà contribué à l’implantation de 42 puits.

S’unir pour un meilleur avenir

Parce qu’il ne faut pas confondre charité et développement durable, la population s’investira elle aussi dans ce projet (fabrication des briques, aide à la construction des bâtiments, participation aux salaires des enseignants). Ce point nous semble essentiel car si nous souhaitons que ce projet perdure, il est impératif que la population s’y investisse et se l’approprie. « On prête généralement beaucoup plus d’attention à ce qui nous a coûté. »

L’ensemble du projet devrait mener à une meilleure éducation des élèves, grâce à plus de ressources matérielles et humaines. Nous espérons par le biais de celle-ci pouvoir soutenir la filière vanille plus durablement qu’elle ne l’est aujourd’hui. C’est très certainement avec une meilleure éducation, que les populations apprendront à penser sur du moyen et long terme et à pérenniser leurs sources de revenu.